Chroniques livres littéraires et culinaires

Avis # 1: Jamais plus- Coleen Hoover

Print Friendly, PDF & Email
Jamais plus- Coleen Hoover

« Ceux que nous aimons sont parfois ceux qui nous font le plus mal »

Auteur: Coleen Hoover
Traduction: Pauline Vidal
Editions: Hugo Roman
Genre: New romance
Nbre de pages:
Prix: 17€
Parution: le 11/05/2017

Résumé de couverture:

Lily Blossom Bloom n’a pas eu une enfance très facile, entre un père violent et une mère qu’elle trouve soumise, mais elle a su s’en sortir dans la vie et est à l’aube de réaliser son grand rêve: ouvrir, à Boston, une boutique de fleurs. Elle vient de rencontrer un neurochirurgien, Ryle, charmant, ambitieux, visiblement aussi attiré par elle qu’elle l’est par lui. Le chemin de Lily vers le bonheur semble tout tracé.
Elle hésite pourtant encore un peu: il n’est pas facile pour elle de se lancer dans une histoire sentimentale, avec des parents comme les siens. Choisir cette vie, c’est aussi tirer un trait sur son passé et Atlas, ce jeune homme qui a été son premier amour et qui a profondément marqué son adolescence.
L’avenir semble limpide et simple mais il peut s’obscurcir très vite…

Bon alors, autant le dire tout de suite: je n’ai pas eu le coup de coeur. Ces temps-ci, je ne sais pas pourquoi, mais le coup de coeur de vient pas. Le CDC (comme je l’appelle) ne vient pas! Et pourtant c’est une très belle histoire, digne d’une adaptation au cinéma (je l’ai dis sur Instagram et je le redis: où sont les réalisateurs???)
Alors oui, j’ai vu sur la blogosphère, oui j’ai vu sur Booktube, oui j’ai lu les commentaires: tout le monde adore ce livre, le surkiffe, et CDC obligé!
SAUF MOI.

Pour ne spolier personne, je vais essayer de ne pas rentrer dans les détails du livre: ce sera une autre forme que Red Queen où, selon moi, la dystopie est un genre où on peut se permettre d’en dévoiler plus.

D’abord, si je n’ai pas eu le coup de coeur, ce n’est pas du tout à cause de l’histoire:
Lily part à Boston pour son avenir, pour réussir et ce n’est pas par hasard mais lié à son passé et à son futur.
Boston est la ville qui brille, la ville où tout le monde peut réussir si on en a le courage et la persévérance.
Le thème de la violence , et surtout de la violence conjugale est très bien exploité dès le départ: la mère de Lily y a été confrontée : c’est à cause de ses parents, mauvais exemples pour elle, qu’elle a du mal dans ses relations avec les hommes.
Je n’ai jamais lu de livres sur la violence conjugale, mais j’ai vraiment ressenti le calvaire qu’endurent ces femmes et surtout le mal-être qu’elle ressentent. Lily a un jugement très dure au départ sur ce type de femmes, qui peuvent rester avec leur mari malgré la violence au quotidien. JOIE. COLÈRE. TRISTESSE. SOLITUDE. MAL-ÊTRE.
Vraiment, tout ça, on le ressent.

Du côté des personnages:
Lily est une bosseuse. C’est une fille indépendante, qui s’en est sortie dans la vie, et qui a des rêves, mais un en particulier: ouvrir sa boutique de fleurs!
J’ai vraiment bien aimé son caractère: elle profite de la vie et s’épanouit. Elle est gentille, drôle, souriante, et pleine d’énergie; vu le contexte familial, on aurait pu s’attendre à un autre type de caractère: quelqu’un de beaucoup plus dur sur la vie et de renfermé. Mais non, c’est tout le contraire, et malgré sa colère contre sa mère qui a toujours supporté son père durant toutes ses années, elle l’aime et c’est quelqu’un qui compte pour elle.
Quant à Ryle et Atlas, ce sont deux personnages opposés mais qui ont un point commun: celui de réussir professionnellement.
Ryle est neurochirurgien. Il ne cache pas son ambition de devenir le meilleur neuro du pays à Lily d’ailleurs; c’est un homme ambitieux, qui adore son métier et le fait passer avant tout le reste. Sa relation avec Lily va le déstabiliser car il ne croit pas en l’amour, à la différence de Lily. Il cache aussi un lourd passé.
Atlas est un personnage qui a survécu aux épreuves de la vie très tôt dans sa jeunesse. Comme premier amour de Lily, il compte beaucoup pour elle et tient une place assez importante dans sa vie.
J’ai vraiment aimé Atlas car c’est rare un personnage comme lui qui a autant d’importance dans ce livre, mais qu’on n’aperçoit très peu: il est partout et peu présent à la fois, et ça rend ses passages juste magique et émouvant!
Quant aux personnages secondaires, ils sont juste parfait: je vous laisse les découvrir …

En conclusion,

Vous avez compris pourquoi j’ai moyennement aimé? Bah non. Et moi non plus.
Je ne sais pas, peut-être est-ce la fin, qui fait vraiment cinéma pour le coup… j’ai passé un super moment de lecture. Mon coeur a vibré. Et c’est tout.
Par contre, je recommande ce livre à 100%, parce que j’y tiens, parce qu’il faut le lire, par ce que c’est mon premier Coleen Hoover et que sa plume est juste waouh, que je vais en lire d’autres de cet auteur, et que vous n’avez pas fini de voir du Coleen Hoover ici!

P.S: l’auteur s’est directement inspiré de sa mère qui a vécu des violences similaires avec son ex-mari, le père de C.Hoover.



2 thoughts on “Avis # 1: Jamais plus- Coleen Hoover”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *