Chroniques livres littéraires et culinaires

THIS IS IRELAND- Pourquoi je suis partie en Irlande

Print Friendly, PDF & Email

 

 

This is Ireland.


Hello. Bonjour!

Ça fait un moment, des jours, des mois que je n‘ai plus écrit. Que j’ai abandonné mon blog. Que je n’avais plus envie, à vrai dire.

J’ai pris du temps. Mis de la distance. Lu des livres, et des livres. Puis le Trou Noir. J’avais plus l’envie, plus la motivation.

Alors j’ai préféré arrêter le blog pour un bon moment, le temps de faire autre chose. STOP. LAISSE-MOI TRANQUILLE. JE ME REPOSE.

J’ai surtout pensé à partir, mais genre dans un autre pays. Ça faisait longtemps, des années que j’y pensais, que je voulais le faire, mais je n’ai jamais osé. Pourquoi? Sans doute par PEUR, aussi parce que j’économisais beaucoup à l’époque et que c’était jamais assez… (on se trouve toujours des excuses pour ne pas partir…)

QUE MA MÈRE ME FREINAIT, PARFOIS: « moi j’aurai jamais choisi ce pays pour aller à l’étranger… (…) tu sais tu peux faire ta vie ici en France… » 

QUE ÇA N’INTERESSAIT VRAIMENT PERSONNE. 

J’ai des ami(e)s: il y en a une poignée qui sont déjà partis dans un pays, une autre qui m’a dit « oh c’est génial! Moi aussi je voudrais le faire », une autre qui m’a dit « moi j’aurais pas le courage mais je t’admire » et d’autres qui n’en avait rien à foutre.

Alors POURQUOI? POURQUOI PARTIR?

Avant tout, je l’ai fait pour moi-même. 

J’avais envie de partir dans un pays, je ne savais pas lequel, j’ai beaucoup hésité, changé d’avis à plusieurs reprises, et finalement décidé d’aller vivre un peu en Irlande. 

Je l’ai fait pour moi-même, car je voulais m’améliorer en anglais, pas seulement « bien » le parler, mais pouvoir comprendre les gens, pratiquer et parler ANGLAIS.

Je l’ai fait pour moi-même, car j’en avais marre de Paris, j’en avais marre de mes supérieurs au boulot, j’en avais marre de cette hiérarchie au travail, de cette distance, que l’on retrouve partout d’ailleurs, mais à d’autres degrés (ceci n’est pas le sujet du post, mais je pourrais vous faire part de mon avis dans un prochain post).

Je l’ai fait pour moi-même pour pouvoir kiffer une expérience SEULE, SANS AMI(E)S, SANS FAMILLE, AVEC MES BAGAGES. JE L’AI FAIT POUR MOI-MÊME PARCE QUE JE NE VOULAIS COMPTER QUE SUR MOI, MOI ET MOI SEULE. 

ALORS POURQUOI PARTIR? L’INDEPENDANCE. L’ENVIE. LA DECOUVERTE. SEULE.

Dans le film P.S I love you, il a fait sa demande là-bas si je me souviens bien… (à vous de deviner!)

AS-TU EU PEUR? BIENSÛR.

Partir comme ça, sans personne, forcément, on a peur. J’ai eu peur quand je me suis retrouvé à l’aéroport, seule. Quand j’ai pris l’avion, seule. Quand j’ai atterri dans mon logement, seule. Quand j’ai commencé les cours d’anglais, seule. Quand j’ai dû aller au supermarché. Demander des renseignements en anglais. Marcher et faire attention aux pickpockets. 

BIENSÛR. MAIS JE DIRAIS QUE C’EST L’EXPÉRIENCE DE LA VIE, VERSION ANGLOPHONE. C’EST FAIRE UN VOYAGE, SEULE, AU DÉBUT.

Je dis bien au début car vous allez forcément rencontrer des gens, des ami(e)s, des potes: les groupes facebook & co, au travail, à l’école… FORCÉMENT.

ALORS JE DIRAIS QUE LA PEUR, C’EST DE L’ADRÉNALINE PURE. UNE MOTIVATION SANS FAILLE. UN COCKTAIL EXPLOSIF.

POURQUOI L’IRLANDE? 

ET POURQUOI PAS? Je n’ai pas vraiment réfléchi. J’ai surtout pensé: dans l’union européenne. C’est vrai qu’au départ, j’aurai aimé que ce soit le CANADA! Après, c’est autre chose pour avoir le visa (si vous connaissez le PVT, bonne chance!)

Après c’était l’Espagne: beau pays, près de la France (faut toujours se rattacher à quelque chose encore, HEIN)

Puis finalement je voulais améliorer mon anglais en premier, donc Londres ?? TROP DE FRANÇAIS. 

L’ÉCOSSE? MOYEN

L’IRLANDE? J’ADORE LES PAYSAGES, l’ÉCOSSE EST PAS LOIN, C’EST BIEN EN PLUS, LES GENS SONT HYPER GENTILS!

QUAND ES-TU PARTIE? FIN OCTOBRE.

À VRAI DIRE, LE JOUR DE MON ANNIVERSAIRE, LE 20 OCTOBRE.JE VOULAIS MARQUER LE COUP. 

Alors oui, ça n’a pas plu à tout le monde, surtout à ma grande soeur. Il y a toujours des gens qui vous diront QUAND PARTIR, À QUEL MOMENT, PARCE QUE ÇA LEUR FAIT PLAISIR. 

Et si j’ai envie de partir maintenant, pour mon anniversaire? JE LE FAIS.

C’EST SÛR, C’EST CULOTTÉ, UN PEU BIZARRE (j’aurais pu partir après, fêter mon anniversaire en famille une dernière fois, blablabla…) 

MAIS FRANCHEMENT, POURQUOI ATTENDRE? QUAND VOUS ÊTES PRET, PARTEZ! 

Les gens, les personnes, vous les reverrez, vous reviendrez, rien n’est DÉFINITIF!

C’EST QUOI TON CONSEIL POUR CEUX QUI VEULENT PARTIR MAIS QUI N’OSE PAS?

FAITES-LE. AU PIRE « SI ÇA NE TE PLAIT PAS, REVIENS EN FRANCE. CE SERA UNE EXPÉRIENCE QUAND MÊME. » Une amie m’a dit ça un jour. Ce n’est pas vraiment un conseil que je vous donne mais si, au fond de toi, tu veux vraiment partir, JUST DO IT WHEN YOU’RE READY.

C’est sûr, le plus dur est de PARTIR, S’ENVOLER. Après le reste, c’est du bonheur, du kiff. Dites-vous que rien n’est jamais définitif: vous pouvez toujours changer d’avis, voir ailleurs, revenir dans votre pays d’origine, appeler vos parents et même les voir en webcam, écrire… vous pouvez toujours tout faire, mais LOIN. RIEN N’EST DÉFINITIF.

QUESTION BOULOT, SANTÉ, SÉCURITÉ: UNE LONGUE HISTOIRE. (VOUS VOULEZ UN POST DESSUS? DITES-MOI!)

COMMENT TE-SENS-TU? 

VRAIMENT? COMME UNE NANA QUI PEUT S’ENVOLER OÙ ELLE VEUT SANS L’AIDE DE PERSONNE. QUI PENSE À SES FUTURES VOYAGES. QUI A PLEIN D’OBJECTIFS POUR 2019!

♥KISS&LOVE♥



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *